André BEROUJON

Né à Lyon (Rhône) le 7 mai 1927.
Décédé à Paris le 1er janvier 1972.

Allée (cité du Moulin), délibération du Conseil municipal de Dugny, 26 mai 1972.

Ancienne rue Galande , puis « 14e rue » en 1948.

Né à Lyon en 1927, André Béroujon suit sa famille qui se fixe dans la région parisienne, et vit sa jeunesse sous l’occupation nazie durant la Seconde Guerre Mondiale. A 17 ans, il s’engage dans la 1ère Armée Française, pour participer comme soldat à la Guerre de Libération. Grièvement blessé, il est amputé d’un bras.

Doué d’une volonté peu commune, il réapprend à vivre, à écrire, à conduire avec un seul bras et une prothèse, forçant l’admiration de ses proches et contemporains.

Employé à la Sécurité Sociale, il est un militant syndical et un technicien de valeur, exerçant comme programmeur en informatique, technologie alors naissante.

Très connu à Dugny et dans la cité du Moulin où il demeure, il est élu conseiller municipal, en 1959. Il ne ménage alors ni son temps ni sa fatigue, se consacrant à la vice-présidence de la Caisse des Écoles, au Comité de jumelage, aux Fêtes et Cérémonies, et également à l’Association Nationale des Anciens Combattants et Résistants (ANACR), dont il est fondateur à Dugny.

Il décède brusquement d’un accident de voiture, Porte des Lilas à Paris, au petit matin du 1er janvier 1972.

Allée Béroujon en 1935
Allée Béroujon en 2010