Le Président du Sénat à Dugny !

Le Président du Sénat à Dugny

Lundi 22 juin, M. Gérard Larcher, le Président du Sénat, est venu à Dugny, territoire francilien qui s’affirme de plus en plus comme stratégique. Cette venue a été l’occasion de visiter le site d’Airbus Helicopters et le lycée hôtellier Rabelais, tous deux installés dans notre ville.

Au lendemain de la clôture du Salon international de l’aéronautique et de l’Espace qui s’est tenu au parc des expositions de Paris Le Bourget, M. Gérard Larcher est venu à Dugny prendre la mesure des changements en cours sur le territoire qui accueillera en fin d’année la COP21 et qui sera au centre du futur cluster du Grand Paris dédié à l’aéronautique. Pour sa visite, il a été reçu notamment par M. André Veyssière, Maire de Dugny, M. Capo-Cannelas, Sénateur-Maire du Bourget, M. Philippe Dallier, Sénateur-Maire des Pavillons-sous-bois, M. Philippe Galli, Préfet de la Seine-Saint-Denis, Mme Béatrice Gille, Rectrice de l’Académie de Créteil, M. Dominique Maudet, Directeur exécutif Commercial des Services France et Développement International chez Airbus Helicopters, M. François Charritat, Directeur d’Aéroport de Paris et Guy Tardieu, Président de l’AFMAé (Association pour la Formation aux Métiers de l’Aérien).

L’avenir de l’aéronautique français s’écrit à Dugny

La visite de M. Gérard Larcher a débuté à l’hôtel de ville de Dugny où il a rencontré André Veyssière, « un maire heureux » en raison de l’horizon prometteur qu’il voit se profiler pour le territoire. « La France est-elle toujours un pays industriel ? », s’est interrogé le Président du Sénat. La réponse n’a pas tardé à venir, portée par les représentants d’Airbus Helicopters qui construit actuellement une usine de pales d’hélicoptères sur un terrain de 18 000 m² situé sur les communes de Dugny et de Bonneuil-en-France. Devant débuter son activité en fin d’année 2015, l’usine emploiera 750 salariés transférés de l’ancien site de La Courneuve devenu trop exigu au regard des perspectives de développement futures. Embraer, autre entreprise phare de l’industrie aéronautique, s’installera aussi à Dugny. Avec l’arrivée prochaine de ces fleurons de l’aéronautique, de formidables perspectives de développement se profilent, d’autant plus intéressantes pour Dugny que le groupe Airbus Helicopters entend attirer les jeunes peu familiers des métiers de l’aéronautique pourtant pourvoyeurs d’emplois et qui recourent fortement à la formation en apprentissage et en alternance qu’Airbus Helicopters entend favoriser.
Représentant les métiers de l’aérien, l’AFMAé entend structurer l’offre de formation dans le secteur aéronautique en Ile-de-France. Avec ses 600 apprentis, l’association a annoncé que les trois quarts des formations seraient proposées à l’avenir dans le nord de l’Ile-de-France, en partie sur le pôle de Roissy mais aussi sur le pôle du Bourget, et plus précisément à Dugny, à proximité d’Airbus Helicopters. Cette implantation doit voir le jour à l’horizon 2018. Le projet fera l’objet d’une convention cadre entre la Communauté d’agglomération de l’Aéroport du Bourget, Aéroports de Paris, la Région Ile-de-France et Air France.

L’hôtellerie restauration embauche aussi

Très pourvoyeur d’emplois également, le secteur de la restauration est lui aussi bien représenté sur le territoire de Dugny et du Bourget. A l’occasion de sa venue à Dugny, M. Larcher a pu en prendre la mesure en visitant le lycée hôtelier Rabelais qui forme des apprentis aux métiers de l’hôtellerie et de la restauration et compte dans ses rangs des jeunes extrêmement prometteurs, à l’image d’Anilton, 19 ans, qui débutera son apprentissage au Sénat dès septembre 2015. La venue de M. Larcher a aussi été l’occasion de signer une convention de partenariat entre le lycée hôtelier François Rabelais et l’Union compagnonnique du Tour de France des devoirs unis de Paris.
Cette convention a vocation à renforcer les possibilités de stages pour les jeunes et à valoriser la formation en apprentissage. « Un partenariat synonyme d’excellence », a souligné le Président du Sénat appelant de ses vœux une meilleure reconnaissance des formations en alternance. Pour celui qui fut Ministre de l’Emploi, cette revalorisation des filières d’apprentissage constitue un enjeu majeur pour la France.

Le Président du Sénat à Dugny !
Le Président du Sénat à Dugny !