Protoxyde d’azote : Quentin Gesell interdit la vente aux mineurs et la consommation dans les espaces publics

Face à l’augmentation de la consommation des cartouches de protoxyde d’azote dans l’espace public par les jeunes publics, le maire Quentin Gesell a décidé de prendre un arrêté interdisant sa vente aux mineurs et sa consommation.

Vous vous êtes déjà demandé ce qu’étaient ces petites cartouches en aluminium qui jonchent parfois les rues de votre quartier ? Il s’agit de protoxyde d’azote. Plus connu sous les noms de « Proto » ou « Gaz hilarant », il s’agit d’un gaz inodore qui sert notamment pour l’usage des bombes de chantilly. Facilement accessible car en vente libre dans les supermarchés, de plus en plus de jeunes s’en procurent et détournent son usage principal. En effet, une fois inalé, ce gaz provoque de nombreux effets allant du simple fou rire jusqu’à des atteintes à la moelle épinière, des hallucinations ou encore des attaques neurologiques… Certains troubles apparaissent même plusieurs mois après sa consommation.
C’est pourquoi, le 4 septembre dernier, le Maire a signé un arrêté interdisant la vente aux mineurs de protoxyde d’azote, mais aussi sa consommation dans l’espace public. « La consommation de ce produit est en constante augmentation sur l’ensemble du territoire national, précise Quentin Gesell. Il était nécessaire de prendre un arrêté afin d’interdire la vente aux mineurs de protoxyde d’azote qui est devenu le deuxième produit addictif le plus utilisé chez les jeunes après le cannabis ».

Le non respect de cet arrêté sera sanctionné par l’application d’une contravention par les forces de l’ordre.

randomness